Les fantasmes des 1001 nuits Chapitre 8

Alors que Rowane avait les sens exacerbés par l’isolement, elle observait de loin son amant. Elle se rendait compte que la distance, au lieu de les séparer, attisait leur désir. Il aimait lui envoyer des photos, des mots pour l’exciter. Elle décida de lui rendre la monnaie de sa pièce, lui écrivant un nouveau fantasme.

La jolie soumise a enfilé aujourd’hui une paire de bas de soie noirs fixés à un porte-jarretelles tout en dentelle noir lui aussi. Elle porte un string translucide fendu à l’entre-jambes, laissant apparaître sa peau douce. Son soutien-gorge noir dessine dès arabesques sur ses seins petits mais fermés en forme de poires dans lesquels on a envie de mordre à pleines dents. Elle a disposé des bougies partout dans la chambre et la salle de bain et se place en position d’attente sur le lit.

À la lueur des bougies, il entre dans la pièce et dévore sa soumise des yeux. Il a décidé qu’aujourd’hui elle se consacrerait à son plaisir à lui. Il lui dit de se mettre debout jambes écartées, bras croisés derrière la tête. Elle s’exécute. Après lui avoir excité la peau avec de petits baisers, le martinet et le bout d’une plume, il lui dit de s’agenouiller et approche son chibre de son visage. Elle commence par le caresser du bout des doigts, le titillant juste assez pour qu’il durcisse à son contact. Elle approche le bout de sa langue, dessine des circonvolutions de haut en bas de son membre dressé. Ensuite, elle lèche délicatement ses bourses gonflées de désir et les gobe doucement. Sa langue remonte jusqu’au gland qu’elle glisse dans sa bouche gourmande. Commence alors un délicieux mouvement de va-et-vient qui exacerbe ses envies de la posséder. Il la redresse brusquement, la bascule les mains contre le mur et la pénètre sauvage, animal… Il attrape ses cheveux sans ménagement la poussant à cambrer son bassin au maximum. Il veut assouvir sa pulsion à ce moment précis et l’assaille de ses coups de hanche, son sexe pénétrant chaque fois plus profondément dans sa chatte mouillée de plaisir. Il pousse un râle et jouit sur ses fesses.

Bien décidé à recommencer, il l’entraîne dans la salle de bain. Ils s’embrassent sous l’eau qui caresse leur peau, leurs mains s’égarent. Il glisse ses doigts dans son sexe dégoulinant et attise ses désirs, Elle commence à le savonner doucement, caressant son corps du bout des doigts. Elle s’agenouille à nouveau devant lui. Il caresse ses cheveux puis maintient sa tête alors qu’elle lui prodigue une seconde fellation. Lorsque son sexe est dur et tendu vers le ciel il la soulève, appuie son dos contre le carrelage froid du mur et la laboure avec passion. Elle noue ses jambes autour de sa taille se laissant bercer par son enthousiasme. Elle frémit puis crie en jouissant contre son Maitre qui, à son tour explose en elle. Les deux amants s’allongent alors, le corps encore humide, sur le lit. Il la prend dans ses bras délicatement, apaisant son corps par quelques caresses et ils s’endorment blottis l’un contre l’autre.

Rowane, émue au plus profond de son sexe, envoya le texte et fila sous la douche.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: