Les fantasmes des 1001 nuits Chapitre 7

À l’aube du sixième jour, Rowane commença le récit d’un nouveau fantasme, celui qui hantait son Maitre.

Une après-midi, Rowane, en parfaite petite fée du logis, prend les poussières de son appartement. Son Maitre lui a annoncé son arrivée ce soir et lui a demandé d’enfiler sa tenue de soubrette. Soudain, la sonnette retentit. Elle regarde au vidéophone… Il est déjà là!

Elle range quelques mèches rebelles dans le serre-tête et appuie sur le bouton pour lui ouvrir et se place en position d’attente les yeux fermés le temps qu’il gravisse les 3 étages.

Lorsqu’il pénètre dans l’appartement , elle l’entend chuchoter avec un autre homme. Il n’est pas seul! Elle frémit, effrayée et excitée à la fois par les fantasmes de son Maitre. Il lui ordonne de garder les yeux fermés et place un bandeau dessus. Pendant ce temps, son acolyte commence à lui caresser les épaules et glisse ses mains sur ses mains, les caressant, les malaxant et les pinçant tour à tour. Son Maitre entreprend alors de l’embrasser sur les lèvres, dans le cou et lui chuchote qu’elle lui appartient et qu’elle va lui obéir aveuglément. Rowane ne sait pas se refuser à lui et gémit sous les caresses des deux hommes dont elles sent les sexes dressés contre sa peau. Puis, il s’éloigne après lui avoir murmuré qu’il veut la voir jouir et s’assoit dans le canapé.

La jeune femme se soumet à ses désirs et s’abandonne aux mains audacieuses de l’inconnu. Il la fait se mettre debout jambes écartées, buste penché sur la table et commence à caresser son entre jambe. Il s’immisce dans son sexe et en ressort les doigts trempés de l’excitation de la soumise. Il glisse alors sans prévenir un doigt dans son anus et l’excite par les deux orifices tout en la léchant et en lui mordillant les fesses avec gourmandise. Monsieur ne perd pas une miette du spectacle et se caresse distraitement par-dessus le pantalon. Rowane gémit et se tortille. Pendant que l’inconnu l’a poussé à la limite de la jouissance, son Maitre approche avec le martinet et lui assène claques et morsures de martinet en alternance. La douleur mêlée aux caresses excite Rowane et elle se tortille tantôt fuyant les coups, tantôt quémandant les caresses.

Soudain, le libertin retourne s’asseoir et ordonne à son ami de prendre sa soumise. Celui-ci l’a pénètre alors, d’abord délicatement puis sans ménagement et la fait jouir. Le Maitre et la soumise se dévorent du regard et la passion entre eux est palpable.

Il lui ordonne alors de s’agenouiller et approche son sexe de sa soumise après avoir ôté le bandeau de ses yeux. Elle l’emmène alors avec la langue et les mains jusqu’à sa propre jouissance. Il se libère de son sperme sur sa poitrine et sa bouche offerte. Ensuite, sans un mot, l’inconnu sort laissant les deux amants poursuivre leurs caresses.

Lorsque Rowane lui envoya ce nouvel épisode, elle espéra avoir dépeint ce que le libertin souhaitait et attendit impatiemment ses commentaires.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Blog at WordPress.com.

Up ↑

%d bloggers like this: